Xalatan Online Pharmacy Abilify Tablets 10mg Synthroid Buy Online No Prescription Micardis Hct Buy Online Erythromycin Pill Identification

Diner entre David Hewlett et Amanda Tapping

Il y a quelques mois, Amanda Tapping et David Hewlett se sont rencontrés dans un restaurant italien de Vancouver pour discuter de leurs personnages, de leurs séries et d’eux-mêmes….


A propos de qui a la meilleure porte

David Hewlett : Donc, aucun de nous n’a d’idée sur ce que nous allons manger.
Amanda Tapping : Je n’en ai aucune idée.
DH : En plus, nous n’avons rien à nous dire ! Nous travaillons sur deux séries différentes, pour l’amour de Dieu !
[Rires] AT : Et puis, nous ne nous aimons pas.
DH : Votre porte est remplie de plastique…
AT : Hé ho, ne commençons pas les comparaisons si tôt, veux-tu ? En plus, actuellement, notre porte tourne.
DH : Je sais, j’ai toujours aimé les toupies.
AT : La vôtre a simplement des petites lumières claires.
DH : Ouais, la nôtre ressemble à un jeu de bingo.

Sur le temps qui passe

David Hewlett et Amanda Tapping

David Hewlett et Amanda Tapping

DH : Tu sais ce que j’ai regardé l’autre jour ? J’ai regardé le pilote de SG1.
AT : Oh, pas question ! Oh mon Dieu, ne semblions nous pas tous jeunes et innocents ?
DH : Non, vous n’êtes pas si différents, et c’est une chose étrange. Je sais que si je devais le faire 8 ans, je serais beaucoup différent. Je ne serais probablement plus apte à passer la porte. [Rires].
AT : Regardes, on dirait que j’ai énormément vieillie.
DH : Aussi, il y a un Polaroid qui m’a été montré par le réalisateur du pilote… tu semblais avoir 12 ans ! C’est la photo la plus mignonne que j’ai jamais vue. C’est toi et Richard Dean Anderson, et vous avez juste ce petit air « Wouahh ! Je suis dans une série ! Quelqu’un me paye pour porter ce drôle de chapeau ! »
Le serveur entre pour prendre leur commande.
AT : Je vais peut-être prendre des pâtes, parce que c’est le déjeuner et je peux. Il faut que je nourrisse le bébé.
DH : Oh, c’est vrai. Tu manges pour deux [Tapping et son mari, Alan Kovacs, attendent leur premier enfant, elle est enceinte de 5 mois].
AT : [Gloussements] Je mange pour deux. Bien sûr, la personne pour qui je mange ne fait que 225g en ce moment…
DH : Et tu vas manger un steak…
AT : … qui est plus gros que mon bébé !
DH :Un steak de 280g, s’il vous plait, pour mon bébé de 225g”.

A propos de leur attraction sexuelle

Avec des assiettes fumantes remplies de cuisine italienne, le couple pique dans leur nourriture et en viennent aux choses sérieuses concernant leurs séries.

David Hewlett et Amanda Tapping

David Hewlett et Amanda Tapping

AT : David, qui est le plus intelligent, Sam ou Rodney ?
DH : Je ne veux pas répondre à ça. Je ne veux pas te faire sentir mal.
AT : Parce que je suis plus intelligente.
DH : Je crois que le problème avec cette question c’est que, si la vérité avait été déjà connue, ça aurait écrasé Rodney de toute façon.
AT : Oui [Rires]. Est-il toujours sexuellement attiré par Sam ?
DH : Oh ! Bien sûr ! Allons donc !
AT : J’en pinçais terriblement pour toi, mais tu sais, quand nous t’avons envoyé en Russie, ce fut un petit « ha -ha », mais au moins, je savais que tu reviendrais à un moment donné. Ensuite, nous t’avons envoyé au lieu de non-retour et, malheureusement, je crois que j’étais supposée faire partie de l’ouverture de la saison l’année prochaine.

A propos de rester frais

DH : Donc, en regardant le pilote de SG1 et un certain nombre d’épisodes, je me demande, comment fais-tu pour rester fraîche et positive ?
AT : C’est quelque chose que nous sommes vraiment chanceux d’avoir. Tout de suite [claquant ses doigts] nous avons eu cette chimie immédiate, et nous le réalisons quand les choses sont vraiment stupides, ou quand nous en avons assez, ou quand nous sommes fatigués, ou quand nous nous demandons ce qu’on peut bien toujours faire là ? Ensuite, nous nous rappelons que nous nous amusons tellement. Je pense que la plus dure a été la cinquième année, parce que j’essayais de trouver une nouvelle façon de rendre mon personnage intéressant, de trouver une nouvelle voie concrète et de la garder intéressante, mais ensuite les auteurs font ce travail à votre place en introduisant de nouvelles relations, de nouveaux acteurs, et en changeant la dynamique des choses. Dans la saison 7, nous perdons le Dr Frasier [Teryl Rothery] et ça fait bouger les choses. De plus, on a introduit un intérêt amoureux pour mon personnage.
DH : Ouais, toutes tes liaisons sont vouées à l’échec, mais c’est la nature de la série, aussi. C’est le non-partagé qui intéresse les gens.

David Hewlett et Amanda Tapping

David Hewlett et Amanda Tapping

A propos de l’admiration mutuelle

AT : Ok, qu’est ce que tu admires le plus dans Stargate SG-1 ?
DH : Bien, bien sûr, c’est moi que j’admire le plus dans Atlantis et c’est toi que j’admire le plus dans SG-1.
AT : Oui. Elle est presque bonne celle-là [Gloussements].
DH : Bien, qu’est-ce que tu aimes le plus dans SG-1 ?
AT : La chimie entre les acteurs et la mythologie. On est allé dans ce sens pendant des années, créant la riche tapisserie qu’est notre série. Je ne peut même pas lire le lexique maintenant, c’est énorme ! Qu’est-ce que tu admires le plus dans Atlantis ?
DH : Le sens de l’humour. Sans ça, je pense honnêtement que sci-fi peut être aliénant pour les personnes qui ne s’intéressent pas à la science fiction, mais je pense que ce qui est bien dans SG-1 et Atlantis, c’est l’humour.
A propos de survivre aux cascades
AT : Est-ce que tu fais tes propres cascades ?
DH : J’aimerais pouvoir dire que je le fais, mais non, nous avons un bon nombre de cascadeurs qui font tous ce qui peut être considéré comme dangereux. J’ai dû faire deux chutes l’autre jour.
AT : Je fais actuellement la plupart de mes cascades, comme tu le sais.
DH : Tu les fais ? Tais-toi !
AT : Ouais, et ensuite on demande toujours si on peut le refaire.
DH : [Racle sa gorge] Bien sûr que je fais mes propres cascades !
AT : Ha-ha, tu mens comme tu respires.
DH : Je n’arrive pas à descendre les escaliers sans me blesser [Rires].
AT : Tu vois, c’est une chose surprenante pour moi. Je suis totalement empotée ! Notre coordinateur de cascade, Dan Shane, me fait souvent faire mes propres cascades, et ensuite je me blesse toujours. Et ensuite on demande toujours si on peut le refaire. Et ensuite il dit, « Et bien, ce n’est pas si dure que ça, tu veux faire celle-là ? Et j’accepte à chaque fois.
DH : Oh, c’est bien [Il sourit].

David Hewlett et Amanda Tapping

David Hewlett et Amanda Tapping

A propos de courir en étant enceinte

AT : Je n’ai jamais fait beaucoup de sport quand j’étais enfant. Je faisais des sports solitaires.
DH : Vraiment ? La solitude d’un coureur de long distance.
AT : La solitude d’un coureur de long distance.
DH: Tu cours ?
AT: Oui. Vraiment, avant d’être enceinte, je demandais à mon entraîneur de m’entraîner pour le marathon de New York.
DH: Vraiment ?
AT: Et ensuite je suis tombée enceinte, et c’était génial. Puis j’ai dit, tu sais, que je ne peut vraiment pas faire le marathon de New York City.

A propos des surprises de Stargate

AT : Quelle est la plus grosse surprise que tu as eu en travaillant sur la série ?
DH : Je dirais que la plus grosse surprise que j’ai eu est qu’ils m’ont invité à revenir après ce premier épisode !
AT : Euh, pour moi c’était la mort de Martouf [J.R. Bourne]. J’ai été complètement choquée par ça.
DH : Est-ce qu’ils t’ont déjà caché quelque chose à propos du scripte ? T’ont-ils déjà dit « Non, on ne peut pas t’en parler !» ?
AT : Non.
DH : Alors, pourquoi ne me disent-ils pas ce qui va se passer ?
AT : Parce qu’ils n’ont pas confiance en toi [Elle sourit sournoisement].
Sur l’avenir de leurs personnages
DH : Au fait, c’est ce que je voulais te demander. A quel point Samantha est-elle Amanda ?
AT : Nous avons une énorme relation symbiotique maintenant. Au départ, il y avait beaucoup plus de Samantha en Samantha, et maintenant il y a beaucoup plus d’Amanda en Samantha. Elle est plus chaleureuse. Elle a un meilleur sens de l’humour. Elle est un peu plus légère et je pense que c’est à cause de moi. Mais je pense qu’il y a aussi beaucoup de Samantha en moi. Je suis un peu plus forte maintenant, et un petit peu plus capable de me défendre contre moi-même, parce que c’est une chose terrible. Et je suis terrible avec ça…
DH : Mais quand tu joues normalement…. Je sais que quand je joue, je cherche les choses qui peuvent m’apporter d’autres choses. Est-ce que tu fais pareil ?
AT : Absolument ! Tu pioches dans ce que tu sais, et tu utilises des parties de toi-même.
DH : Il y a des fois où c’est simplement dur d’être triste. Quand quelqu’un tombe d’une échelle et que tu rigoles, qu’il est évacué sur une civière et que tu rigoles, maintenant imagines que tu doives faire une scène où tu dois pleurer.
AT : C’est parce que tu es cruel, cruel, tu es vicieux [Rires]. A quel point Rodney est-il David ?
DH : J’aime à penser que je suis une personne légèrement plus sympathique que Rodney. Je trouve définitivement que je deviens beaucoup plus irritable, beaucoup plus, beaucoup plus sarcastique et renfrogné que j’étais. C’est tellement drôle, simplement d’avoir une excuse d’être de mauvaise humeur tout le temps. C’est ce que j’aime, tu sais, parce que je crois que grognon est ce que je vais devenir avec mon grand âge.
AT : Tu vas devenir grognon ?
DH : Je me suis engagé à être grognon. Ouais !

David Hewlett et Amanda Tapping

David Hewlett et Amanda Tapping

A propos de faire des films

AT : Je pense que si nous ne revenons pas [pour un renouvellement], ce sera comme quand tu obtiens ton baccalauréat et Septembre arrive, et tu te sens comme si tu devrais être quelque part.
DH : C’est vrai. C’est le moment où tu es supposé retourner à l’école et tu ne le fais pas, et rapidement tu oublies ça. Ils ont parlé d’autre chose, non ?
AT : Ouais, nous parlons de films depuis des années maintenant. Il y a des discussions sur les mini-séries, sur les films de la semaine, sur les long-métrages. Je pense que l’idée des mini-séries Stargate est une très bonne idée.
DH : Bien, d’une façon c’est le meilleur des mondes, n’est-ce pas ? Tu sais, tu as du travail, et tu as du temps pour les enfants. Depuis combien de temps voulais-tu des enfants ?
AT : Et bien, le timing est vraiment parfait, parce que ça commençait juste à se voir à la fin de la saison, c’est une sorte de fantastique arrêt de travail.
DH : Moi aussi ça a commencé à ce voir à la fin de la saison, mais c’était plus à cause du métier des forces armées qu’autre chose [Ils rient]. Ok, maintenant dis moi ce que tu fais quand tu ne tournes pas SG1.
A propos des conventions Stargate
DH : Alors, ces conventions ?
AT : J’en ai fait quelques unes…
DH : Donc tu es une putain des médias, je suppose que c’est ce que je suis en train de dire [Ricanements].
AT : Je ne suis pas une putain des médias, merci… t’es un salaud.
DH : Et c’est là que le repas dégénère [Il sourit].
AT : [En riant] Honnêtement, quand le repas tourne mal, les pâtes volent partout ! [Elle plaisante] Tu as dépassé la ligne Mc Kay ! Regardes ! Je continues à penser que tu es Rodney…
DH : Je sais ! Je m’en suis aperçu l’autre jour, et je n’arrive toujours pas à croire que je l’ai fait, mais apparemment j’ai parlé d’un ton sec et j’ai pointé le doigt sur ma petite amie pour qu’elle fasse quelque chose.
AT : Comme Rodney ?
DH : Je l’ai fait [Il claque des doigts] et heureusement elle a simplement répondu, « Je vais te pardonner parce que ça fait une demi-heure que tu a quitté le plateau, donc tu as une heure pour te débarrasser de lui » [Rires]. Ca doit t’arriver aussi ?
AT : Oui, je donne des ordres maintenant…
DH : Mais je t’ai coupé avec mon commentaire de putain des médias. Continues…
AT : Et bien, je pense honnêtement que les conventions sont une merveilleuse façon de dire merci.
A propos de la réalisation
DH : Tu as réalisé un épisode. Tu dois vouloir faire encore plus que ça.
AT : Je veux absolument, c’était fantastique.
DH : Donc, tu veux réaliser maintenant. Faire des longs métrages et des choses de ce genre ?
AT : Oh oui ! Et toi ? Tu as envie de réaliser ?
DH : J’aimerais, oui, oui ,oui, j’en ai vraiment besoin, mais j’ai encore beaucoup de boulot à faire avant d’en arriver là, je pense.
AT : Ca leur a pris sept ans pour me dire oui.
DH : Donc j’espère obtenir des photos des personnes les plus haut placées dans des positions compromettantes, et tu es la bienvenue pour m’aider…
AT : [Rires] Je ferais tout ce que je peux ! Je doit dire que c’était vraiment sympa de t’avoir à nouveau dans notre série. Et cet épisode était marrant, et tu as touché mon derrière.
DH : Ouais, mais j’ai demandé avant.
AT : C’est vrai. Tu as dit « c’est ok si je fais ça ? » pendant que tu attrapais mon derrière.
DH : Et bien, la dernière fois que tu as attrapé le mien sans demander, j’ai été très troublé.
AT : J’ai fait ça ! C’était tellement vulgaire de ma part ! [Ricanements]
DH : Oh, je pense que c’était peut-être un rêve. Ouais, des fois j’arrive pas à faire la différence…
Au dessert
DH : Je vais prendre le sorbet au citron.
AT : Citron… tu vas prendre un sorbet au citron ? Mais tu es allergique aux agrumes.
DH : Mais c’est le truc. J’étais vraiment un gars qui n’aimait pas non plus le citron, mais la tarte meringuée au citron deviens ma nourriture préférée. Laisses-moi te poser une question…
AT :
Non, à toi ! Tu n’arrêtes pas de faire ça, tu n’arrêtes pas de me poser des questions, et toi tu ne réponds à aucune.
DH : Oui, je suis un mystère, enveloppé dans un citron, enveloppé dans un….
AT : Enveloppé dans une coquille en citron.
DH : …. dans une pâtisserie légère.
AT : Une légère pâtisserie soufflée avec de la crème sur le dessus et une bruine de chocolat belge, et des biscuits émiettés.
DH : Tu me fais paraître tellement décadent.
AT : Tu es décadent, chéri.
DH : Comme un excellent dessert.
AT : Comme un excellent dessert. Miam, miam, miam.

Après deux heures de révélations et après que le citron givré d’Amanda ait été complètement vaincu, le repas touche à sa fin. Le couple repart vers leurs portes respectives, probablement pas beaucoup plus sages, mais certainement plus gavés et appréciant l’autre encore plus qu’avant. Que réservent les prochaines aventures pour Carter et Mc Kay ? Seuls les producteurs le savent, mais eux et les téléspectateurs peuvent uniquement espérer qu’un autre pincement de derrière est écrit dans les étoiles.

Laissez votre avis

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.